Catalogue

Erich Auerbach, la littérature en perspective

Paolo TORTONESE (éd.)
En stock
Référence:
978-2-87854-459-6
16x24
378 pages
Parution 2009
Ouvrage Papier
Prix : 23.27 € 24.50 € économisez 1.23€ (5%)
  • Description
  • Sommaire
  • Fiche technique
  • Auteurs

«Mimesis est de manière résolument consciente un livre écrit par un certain être humain, dans une certaine situation, au début des années 1940. » Ainsi s'exprimait Erich Auerbach à propos de son oeuvre capitale, écrite à Istanbul, où il avait trouvé refuge pour échapper aux persécutions nazies. En revenant sur ces circonstances, il concluait : « Il vaut mieux être consciemmentlié à son temps que de l'être inconsciemment. » L'étude de la littérature, selon Auerbach, ne saurait se dissocier d'un double relativisme : le critique doit situer dans les contextes culturels non seulement les oeuvres qu'il étudie, mais sonpropre point de vue, qu'il assume. Mettre l'objet et le sujet en perspective, c'est prendre conscience des concepts qui organisent l'histoire littéraire, en évitant aussi bien le finalisme historique que le dogmatisme théorique.

Cinquante ans après la mort du grand critique allemand, les études réuniesdans ce volume s'interrogent sur l'origine de sa pensée, sur les différentesfacettes de son ouvre et sur la valeur de son message. Nous y joignons deuxarticles d'Auerbach sur Rousseau et sur Proust, inédits en français.

 
« Mimesis is quite consciously a book that a particular person, in a particular situation, wrote at the beginning of the 1940s ». So spoke Eric Auerbach about his major work, written in Istanbul, where he had emigrated to escape the Nazi persecutions. The study of literature, according to Auerbach, cannot be dissociated from a double relativism. The critic must culturally contextualize not only the works studied but also his own point of view, which he ought to admit. To put the object and the subject in perspective is to become aware of the concepts that organize literary history. Thus one avoids both historical teleology and theoretical dogmatism. Fifty years after the great German critic’s death, studies collected in this volume question the origin of his reflection, the different facets of his work and the value of its message. Two articles by Auerbach on Rousseau and Proust are included, articles yet unpublished in French.
Sommaire (fichier): 
Pages :
378 pages
Date de parution :
2009
Format :
16x24