Catalogue

La chair et le verbe. Les jésuites de France au XVIIIe siècle et l'image

Édith FLAMARION (éd.)
En stock
Référence:
978-2-87854-444-2
16x24
216 pages
Parution 2008
Ouvrage Papier
Prix : 22.80 € 24.00 € économisez 1.20€ (5%)
  • Description
  • Sommaire
  • Fiche technique
  • Auteurs

Au XVIIIe siècle comme dès l'origine de leur Compagnie, les jésuites français accordent une place considérable à l'« image », ce que justifient leur théologie et leur anthropologie. Ils théorisent sa nature et ses utilisations, y recourent abondamment dans leurs productions littéraires et ethnographiques, l'incarnent dans les représentations théâtrales qu'ils proposent régulièrement à un vaste public sur les tréteaux de leurs collèges disséminés sur tout le territoire national : toiles « chinoises » d'Attiret ou de Castiglione, gravures insérées dans les textes de Lafitau, de Du Halde ou de Charlevoix consacrés aux sociétés d'Amérique, de Chine, de Nouvelle France ou des Indes, images rhétoriques requises par le théoricien Buffier ou mises en ouvre dans l'écriture de l'érudit poète Brumoy ou du fabuliste Desbillons, images animées offertes par la mise en scène des oeuvres du dramaturge Porée et ballets orchestrés par des danseurs de l'Opéra comme Blondy, spectacles qui puisent tous deux fréquemment leurs sujets dans le passé et l'histoire. Ce constat prend tout son sens à une époque qui, sensible à l'empirisme, a fait de l'image un important sujet de réflexion épistémologique et esthétique - en témoigne la naissance de la critique d'art sous la plume de Diderot. Étudier la production littéraire et idéologique de ce siècle implique nécessairement la prise en compte de tous les paramètres qui la comandent ou l'éclairent. Dans cette perspective, la composante religieuse de la société française au XVIIIe siècle, est essentielle : cet ouvrage met en lumière le poids de la culture jésuite sur les mentalités de l'époque des Lumières.

Edith Flamarion est maître de conférences et directeur de recherche à l'université Sorbonne - Nouvelle - Paris 3 en littérature française de la fin du XVIIe et du XVIIIIe siècles. Ses domaines de spécialité sont la littérature et l'histoire des mentalités, l'imaginaire, l'idéologie et la culture jésuite, les références à l'Antiquité.

In the 18th century as from the beginning of their Company, the French Jesuits devoted considerable space to the "image", as justified by their theology and anthropology. They theorized its nature and uses and employed it extensively in their literary and ethnographic productions. They also embodied it in the theatrical productions they regularly offered to a wide audience on the boards of their colleges scattered throughout the national territory. This finding makes sense in an era sensitive to empiricism. The image becomes an important topic of epistemological and aesthetic reflection, as proven by the birth of art criticism in Diderot’s writings. Studying the literary and ideological production of this century means taking into account all the parameters that control or enlighten it. This volume highlights the importance of the Jesuit culture on the Enlightenment mentalities.

Sommaire (fichier): 
Pages :
216 pages
Date de parution :
2008
Format :
16x24