Catalogue

Les beautés de la nature à l'épreuve de l'analyse

Nathalie VUILLEMIN
En stock
Référence:
978-2-87854-466-4
16x24
412 pages
Parution 2009
Ouvrage Papier
Prix : 26.12 € 27.50 € économisez 1.38€ (5%)
  • Description
  • Sommaire
  • Fiche technique
  • Auteurs

Le discours scientifique du XVIIIesiècle est un objet hybride où serencontrent et s'opposent sans cesse deux tendances divergentes : lavolonté de créer une langue de la nature toujours plus formalisée,d'une part, qui conduise à une connaissance précise et efficacedes choses, et l'attachement à un regard contemplatif, à unevision de surface attentive aux apparences - fussent-elles trompeuses - d'autre part. Partout, le projet scientifique doit faire faceà la question de la beauté. Peut-on connaître et admirer à la fois? Transmettre les données techniques issues de l'observationtout en transcrivant le plaisir que celle-ci procure ?

Cette étude envisage ces questions sous deux aspects : elle s'intéresse d'abord à la formation des discours formalisés dans ledomaine de l'histoire naturelle, aux modèles préexistants sur lesquels ils s'appuient, ainsi qu'aux alternatives qui se proposentaux auteurs lorsqu'il s'agit d'élaborer un langage susceptible detransmettre un savoir objectif sur la réalité naturelle. On aborde dans un second temps les débats qui se nouent entre des visionsanciennes et modernes de la nature, autour des concepts de merveilleux, de contemplation ou de beauté naturelle.

à l'origine de notre modernité scientifique, le regard et le discours sur la nature ont dû faire le deuil du sentiment du beauqui anime pourtant l'intérêt de l'étude et contribue à élaborer une signification des êtres et des corps.

The 18th century scientific discourse is a hybrid object where meet and clash constantly two divergent trends.  On one hand, there is the desire to create a language of an increasingly formalized nature, leading to an accurate and effective knowledge of things. On the other hand, there remains an attachment to a contemplative look, a surface vision mindful of appearances – even when they are misleading. Everywhere the scientific project has to face the issue of beauty. Can we both know and admire? Transmit the technical data collected from observation while transcribing the pleasure it brings? At the origin of our scientific modernity, the look and discourse on nature had to mourn the sense of beauty. It nevertheless leads the study’s interests and elaborates a signification of beings and bodies. 

Sommaire (fichier): 
Pages :
412 pages
Date de parution :
2009
Format :
16x24