Catalogue

Mémoires féminins de la fin du XVIIe siècle à la période révolutionnaire. Enquête sur la constitution d’un genre et d’une identité

Adelaïde CRON
En stock
Référence:
978-2-87854-686-6
16x24
286 pages
Parution 2016
Ouvrage Papier
Prix : 15.67 € 16.50 € économisez 0.83€ (5%)
  • Description
  • Sommaire
  • Fiche technique
  • Auteurs

À partir des années 1670 et durant tout le XVIIIe siècle, les mémoires écrits par des femmes connaissent, plus que ceux écrits par des hommes, une inflexion notable : après les troubles de la Fronde, alors que le rôle politique des femmes tend à diminuer, ils se recentrent sur la vie privée, mais aussi sur l’itinéraire personnel de femmes et constituent une forme originale centrée sur la définition de leur identité : on peut bel et bien parler d’une dimension autobiographique. La médiation du roman-mémoires joue un rôle important dans cette mutation aboutissant parfois à la création de textes hybrides entre fiction et diction. Empruntant à des traditions multiples, les femmes disent aussi de façon oblique leur désir d’écrire sans devenir pour autant des « femmes auteurs ». Elles élaborent des représentations inédites de l’identité féminine, entre soumission et contestation des rôles féminins considérés comme traditionnels à leur époque.

Ancienne élève de l’ENS Ulm et agrégée de Lettres modernes, Adélaïde Cron est docteur ès lettres de l’université Paris III-Sorbonne Nouvelle. Elle enseigne la littérature et la culture générale en CPGE.

From the 1670s and during the entire 18th century, memoires written by women know, more than those written by men, a noteworthy inflexion. After the disturbances of the Fronde period, while the political role of women tends to diminish, they refocus on private lives, but also on women’s personal itineraries. They thus constitute an original form centered on the definition of their identity. One can very well speak of an autobiographic dimension. The mediation of the novel-memoires plays an important role in this mutation that sometimes results in the creation of hybrid texts, between fiction and diction. Borrowing from multiple traditions, women also express in oblique terms their desire to write without becoming thereby «female authors». They elaborate yet unseen representations of feminine identity, between submission and contestation of the feminine roles considered as traditional in their time. 

Sommaire (fichier): 
Pages :
286 pages
Date de parution :
2016
Format :
16x24
Auteur :