Catalogue

Poésie planétaire. L’ouverture au(x) monde(s) dans la poésie française au début du XXe siècle

Julien KNEBUSCH
En stock
16x24
328 pages
Parution 2012
Ouvrage Papier
Prix : 26.60 € 28.00 € économisez 1.40€ (5%)
  • Description
  • Sommaire
  • Fiche technique
  • Auteurs

Si aujourd’hui, la mondialisation atteste de notre ouverture croissante au monde, il nous faut encore apprendre à percevoir et à sentir en dehors du cadre de la nation : la conscience mondiale ne va pas de soi. La littérature et en particulier la poésie ont été à l’avant-garde des mutations dans les représentations du monde au début du XXsiècle, à un moment où les échanges culturels et économiques s'intensifient et où la révolution des transports et des télécommunications modifient notre environnement planétaire. Mais comment comprendre l’ouverture au monde des poètes ? Quelles convergences communes se dessinent dans leur poésie lorsqu’elle s’ouvre au monde ?

Ce livre étudie dans une perspective interdisciplinaire l’émergence d’une poétique de la diversité parmi un large ensemble de poètes de la génération de 1880 comme Larbaud, Levet, Saint-John Perse, Supervielle, Morand, Romains, Durtain, Brauquier ou Nau. Leur œuvre nous permet de parcourir un espace élargi et diversifié du monde dans les trois premières décennies du siècle. L’étude interroge la géographie littéraire de la dynamique d’ouverture sur le monde qu'ils mettent en scène ; apparaissent alors une géopoétique du parcours du monde; qui renouvelle les formes littéraires en les faisant dialoguer avec les formes de l’espace, ainsi qu’une géocritique des images du monde qui se construisent diversement en mettant en avant les lieux, les parcours ou les paysages.

Cet angle d’approche des textes poétiques permet de réévaluer le cosmopolitisme et la culture internationale de ces écrivains qui ont tenté par diverses voies de concilier l’ouverture à la diversité et l’exigence de l’unité du monde, sans oublier l’ancrage dans des lieux et une culture donnés.

If today, globalisation attests to our growing openness to the world, it also forces us to learn to perceive and feel outside the borders of a nation: global consciousness is not given. Literature, and particularly poetry, was the avant-garde of evolution in representations of the world at the beginning of the 20th Century, a time when cultural and economic exchanges were intensifying and when the transportation and telecommunication revolutions were changing the planet. But how can we understand the opening of the world for poets? What common convergences appear in their poetry as they open to the world?

This book uses an interdisciplinary perspective to study the emergence of a poetic of diversity among a large group of poets in the 1880 generation: Larbaud, Levet, Saint-John Perse, Supervielle, Morand, Romains, Durtain, Brauquier and Nau. Their works allow us to navigate a larger and more diversified space of the world in the first three decades of the 20th Century. This study questions the literary geography of the dynamics of the world’s opening that the works bring to life, thus creating a geopoetic of the world’s evolution that renews literary forms and forces them to dialogue with other forms of space. This creates a geocritic of world images that construct themselves in diverse ways bringing forth various places, processes and landscapes. This angle for approaching poetic texts allows us to re-evaluate the cosmopolitanism and international culture of these writers who tried various routes for reconciling the diversity and demand for international unity, without forgetting their roots in certain places and cultures. 

 

Sommaire (fichier): 
Pages :
328 pages
Date de parution :
2012
Format :
16x24
Auteur :