Catalogue

34. Dans l'archive des traducteurs

Sous la direction de Patrick HERSANT
Référence:
978-2-37906-046-5
171 pages
Parution 2020
Ouvrage Numérique
  • Description
  • Sommaire
  • Fiche technique
  • Auteurs

À travers de nombreux exemples puisés dans la profusion de l’archive, ce numéro entend montrer que le travail sur les brouillons de traducteurs peut prendre diverses formes, de la plus ponctuelle à la plus systématique ; qu’il autorise une grande diversité d’approches, qu’il s’agisse d’illustrer telle hypothèse suggérée par la comparaison entre l’original et la traduction publiée ou de mettre en lumière une méthode de travail ; qu’il donne à voir, enfin, le processus traductif au moment même où il s’accomplit, et non plus tel qu’il est évoqué avec plus ou moins d’objectivité et de sincérité par des traducteurs interrogés après coup. À cet égard, l’étude des brouillons de traducteurs au long cours nous éclaire sur la réalité quotidienne de leur travail, sur son évolution au fil des ans ou d’une œuvre à l’autre, et sur leur situation dans la cartographie qu’ils dessinent des traducteurs de la première moitié du XXe siècle.

Cet ouvrage est disponible sur OpenEdition : https://journals.openedition.org/palimpsestes/4863

 _________

 

Though not entirely new, interest in genetic criticism is still too recent within translation studies to have inspired more than specialized and fragmentary work. Translators’ drafts have been “drastically underexploited in translation studies to date” (Munday). In theory, this new subject seems inexhaustible to a scholar of translation studies; in practice, alas, translators’ drafts remain rare and limited, for the most part, to the twentieth century. Certain specialized archives nonetheless offer researchers a vast terrain to explore, archiving both translators’ drafts and invaluable author-translator correspondences. Contributors to this special issue explored all dimensions — whether stylistic, editorial, social-cognitive or relational — pertaining to the translation process, especially in the case of author-translator collaborations.

Sommaire (texte): 

Dans l’archive des traducteurs

Patrick HERSANT, Présentation

 

I. La génétique hors manuscrits

Chiara MONTINI, The Strange Case of the Nabokovs’ Enchanter

Flavie ÉPIÉ, Traduire en collectif : Jacques Aubert et la retraduction de l’Ulysse de Joyce

María Constanza GUZMÁN, re)Visiting the Translator’s Archive: Toward a Genealogy of Translation in the Americas

 

II. Brouillons et dactylographies

Patrick HERSANT, « Ce qu’il faut traduire, c’est le livre de Joyce » : les brouillons de Ludmila Savitzky

Enora LESSINGER, Genesis of a Self-Translation: Inside the Archive of Kazuo Ishiguro’s A Pale View of Hills

Esa Christine HARTMANN, Anabasis de T. S. Eliot et Saint-John Perse : genèse d’une traduction à quatre mains

 

III. La traduction au miroir

Madeleine STRATFORD, From Voluptuous Pleasure to Voluptés: Delving into the Literary Translation Process

Ludivine BOUTON-KELLY, La traduction au brouillon : une écriture à l’ouvrage

Anthony CORDINGLEY, Tophoven’s dream: a prototype for genetic translation studies

Pages :
171 pages
Date de parution :
2020