Catalogue

En exil sur l'Altiplano. Parcours identitaires des exilés de langue allemande en Bolivie (1933-1945)

Katell Brestic
En stock
Référence:
978-2-37906-051-9
16x24
296 pages
Parution 2020
Ouvrage Papier
Prix : 20.90 € 22.00 € économisez 1.10€ (5%)
  • Description
  • Sommaire
  • Fiche technique
  • Auteurs

Cet ouvrage s’attache au destin méconnu de milliers d’Allemands et d’Autrichiens qui gagnèrent la Bolivie entre 1933 et 1945. Contraints à l’exil par le régime national-socialiste, comme plusieurs centaines de milliers d’autres personnes, parce qu’ils étaient (désignés) juifs ou opposants politiques, six à sept mille réfugiés de langue allemande trouvèrent refuge dans la république andine. La Bolivie était à l’époque un pays mal connu, le plus pauvre d’Amérique du Sud. Les défis que durent y relever les exilés furent uniques : la simple adaptation physique était compliquée par l’altitude et les conditions climatiques extrêmes ; l’intégration dans un pays encore semi-colonial, à la société très clivée, était presque impossible. Les stratégies identitaires adoptées pour surmonter ces difficultés et tenter de se reconstruire sont ici abordées à partir d’une histoire du quotidien : celle des parcours de milliers d’exilés anonymes, longtemps restés dans l’ombre des grands noms de l’exil intellectuel, allemand et autrichien.

Entre difficultés économiques et inquiétudes pour les proches restés en Europe, les réfugiés reconstituèrent en Bolivie une société de l’exil animée par des rencontres et des  conflits, comme par des activités culturelles, caritatives et politiques. Sont aussi analysés le regard que les exilés portèrent sur leur société d’accueil et les populations amérindiennes, majoritaires dans le pays andin, ainsi que la réception de cette vague d’immigration européenne dans un pays qui n’y était pas préparé. 

Ainsi, cette étude opère une double translation : en restituant à la république andine – pays du monde qui accueillit le plus grand nombre de réfugiés en regard de sa population globale – sa juste place sur la carte de l’exil ;  en faisant des exilés de langue allemande qui y trouvèrent refuge, au-delà des représentations victimaires,  les acteurs de leurs parcours identitaires.

Sommaire (texte): 

Remerciements

Liste des abréviations

Avant-propos

LE CADRE GÉNÉRAL DE L’EXIL EN BOLIVIE

Chapitre 1. Le régime national-socialiste et le départ forcé

Les persécutions du régime et les vagues de l’exil

Politique(s) du régime face à l’exil

Destinations de l’exil

Chapitre 2. La Bolivie des années 1940

Présentation générale du pays

Le contexte économique et politique

La Bolivie et l’immigration européenne

RUPTURES IDENTITAIRES ET DIFFICULTÉS ÉCONOMIQUES

Chapitre 3. La perte des repères

Les chemins de l’exil

L’arrivée en Bolivie et l’appréhension du fossé culturel

Chapitre 4. Tentatives d’intégration économique

Les premières difficultés économiques et matérielles du quotidien

Intégration professionnelle : entre déclassement et opportunités

PERCEPTIONS CROISÉES. UNE INTÉGRATION SOCIOCULTURELLE IMPOSSIBLE?

Chapitre 5. Contacts et perception de la société bolivienne : l’impossible intégration?

Contacts avec la société d’accueil

Contacts limités ou inexistants avec la majorité de la population et visions dépréciatives de la société d’accueil

Chapitre 6. Réception de la vague d’immigration, facteur de la constitution d’un entre-soi

Facteurs favorisant les manifestations de rejet

Les manifestations antisémites au sein de la population

Les réactions face aux manifestations de rejet

LA VIE SOCIO-CULTURELLE DE L’EXIL EN BOLIVIE : NOUVELLES FIGURES D’IDENTIFICATION

Chapitre 7. Rupture, repli et redéfinition collective : recréation d’un sentiment d’appartenance commun

Les espaces socio-culturels de l’exil juif germanophone en Bolivie comme lieux de la recréation d’un sentiment d’appartenance commun

Éducation, religion et loisirs : problématiques d’intégration, de préservation et d’émancipation culturelles

La question du lien à l’Allemagne : vers une identité diasporique transnationale?

Chapitre 8. Exil de la culture et culture dans l’exil. Le cas des exilés Autrichiens

À la source des activités culturelles autrichiennes : Heimat et Heimweh

Les acteurs culturels de l’exil autrichien

Apports des activités culturelles dans les processus identitaires

L’ENGAGEMENT POLITIQUE EN EXIL ENTRE AFFIRMATION ET DÉMARCATION IDENTITAIRE

Chapitre 9. Les activités politiques de l’exil comme facteurs d’affirmation identitaire

Les conditions d’exercice des actions politiques en Bolivie

Structuration de l’exil politique

Les tentatives d’unification

Les activités politiques

De l’exopolitie à la rémigration : particularités de l’identité de l’exilé politique

Chapitre 10. L’instabilité des identités en exil : les conflits et tensions dans l’exopolitie

Les conflits collectifs de nature idéologique

Les conflits interpersonnels : marqueurs de l’insécurité identitaire

Les discours sur l’émigration juive comme démarcation identitaire

Conclusion générale

Bibliographie

Sources

Analyses

Pages :
296 pages
Date de parution :
2020
Format :
16x24
Auteur :