Catalogue

Entre le livre et la lampe. L’érudition chez Pierre Michon, W.G. Sebald et Antonio Tabucchi

Victor TOUBERT
En stock
Référence:
978-2-37906-057-1
16x24
346 pages
Parution 2020
Ouvrage Papier
Prix : 21.85 € 23.00 € économisez 1.15€ (5%)
  • Description
  • Sommaire
  • Fiche technique
  • Auteurs

À paraître

L’érudition semble aujourd’hui un terme obsolète, objet de discrédit et de moqueries, largement abandonné. Pourtant, les écrivains contemporains réactivent, de manière paradoxale et critique, des configurations anciennes des savoirs et de la littérature. En tant qu’il désigne des fonctionnements idéaux du savoir, le terme d’érudition sert alors à décrire certaines modalités contemporaines des rapports entre les écrivains et les savoirs, à l’heure des reconfigurations disciplinaires que nous connaissons. 

À partir de trois œuvres centrales dans la littérature européenne et mondiale, ce livre décrit un paradigme dont les écrivains d’aujourd’hui héritent, débattent et transforment les acquis. S’exprime une pensée critique et inquiète de la transmission des savoirs, plus disséminée et moins affirmative que celles qui se développent dans les champs contigus des sciences humaines ou de la philosophie. 

Une galerie de portraits présente divers personnages campés dans ces œuvres. S’ils fonctionnent d’un côté comme des figures de l’érudition, images idéales de savoirs efficaces, ces personnages portent aussi des critiques des savoirs établis et de ses hiérarchies, et ils sont abordés selon un angle polémique qui veut restituer la radicalité de ces critiques des savoirs comme leur portée politique et contre-institutionnelle.

Michon, Sebald et Tabucchi proposent des usages artisanaux et sauvages des savoirs, des ruses qui offrent autant d’alternatives aux usages majoritaires des savoirs. Une poétique des textes littéraires contemporains construits en rapport avec la connaissance et l’érudition se dessine. Elle exprime une éthique et une politique de l’écriture qui, loin d’opposer le monde et les livres, propose des manières de les combiner dans la construction d’un sens commun et partageable.

Sommaire (texte): 

Introduction

I — Personnages érudits : figures, figurants

Chapitre 1 — Le professeur et l’aïeul : érudition et transmission

Les origines familiales de l’érudition

L’instituteur érudit

La nuit des collèges

Chapitre 2 — Le chercheur et le médecin : érudition et production (1)

Fragilités du chercheur

Au cœur de la nomination des choses

Art, thérapie et langage

Contre les doctes

Chapitre 3 — L’enquêteur, le chasseur et l’historien : érudition et production (2)

Les enquêteurs et l’obscurité des signes

Enquêtes, divination et histoire naturelle

Sur les traces

Présence des historiens, revenances de l’histoire

Chapitre 4 — Le collectionneur et l’amateur : érudition et diffusion (1)

L’autodidacte et les savoirs populaires

L’amateur, excentrique et modèle

Les collectionneurs

Chapitre 5 — Le traducteur et le déplacé : érudition et diffusion (2)

Traducteurs et écrivains

Verfremdung, écritures en déplacement

Conclusion

II — Usages de l’érudition : façons de faire avec les savoirs

Chapitre 6 — L’oralité problématique des narrations érudites : paroles rapportées (1)

Der Erzähler

La narration périscopique

Peut-on faire confiance à un narrateur érudit ?

Chapitre 7 — La poétique du selon, narrations érudites et citation : paroles rapportées (2)

Éléments pour une approche génétique de la citation chez Sebald, Michon et Tabucchi

La citation élastique : les diverses modalités de la citation

Effets et valeurs de la citation

Chapitre 8 — L’usage des langues étrangères : paroles rapportées (3)

Le patois et la belle langue

Langues étrangères et violence : la langue et l’histoire

Rêver dans une langue étrangère

Chapitre 9 — La vision érudite : savoirs de loin et savoirs de près

L’autre bout de la lorgnette

Développements photographiques

Cécités contemporaines

Chapitre 10— Reconfigurations contemporaines : érudition et « fictions critiques »

Des écrivains à l’université

« Fictions critiques » ?

Retour sur le postmoderne

Chapitre 11 — La posture érudite

Portraits de l’écrivain

Posture et imposture : le bluff de l’érudit

Érudition et grandeur

Conclusion

Bibliographie

Remerciements

Index

Pages :
346 pages
Date de parution :
2020
Format :
16x24
Auteur :